dosage
On dose les liants et les charges en seaux arasés, mais pour les adjuvants et les pigments une balance de cuisine sera nécessaire.

.

POUR RECEVOIR

LE TABLEAU

DES DOSAGES DE BASE  …

CLIQUEZ SUR LE TABLEAU

CI-DESSOUS

… rédigé avec le concours de quelques artisans “Maîtres en leur métier”.

logo dosages 600 300
Clic droit pour télécharger le PDF de 5 pages

.

Dernière précision ; comme un artisan me le rappelle …

“un dosage ce n’est qu’une indication il ne faut jamais en faire un principe”

Derrière cette remarque se cache une autre vérité :

Le débutant a tendance à supposer que le respect du dosage va garantir le résultat.
Le professionnel sait que c’est un repère utile mais relatif.
On doit être capable d’adapter le dosage à la diversité des situations.

Le sable n’est jamais le même, l’humidité du support ou de l’air change. Les épaisseurs appliquées varient en fonction de la rugosité du mur ou de l’aspect recherché.

TOUT VARIE … DONC LE DOSAGE DOIT PARFOIS VARIER AUSSI

On peut en tirer une leçon simple.

Testez toujours ! Testez à petite échelle, laissez sécher et regarder !

Si ça faïence c’est qu’il y a trop de liant. Si ça s’effrite il n’y en pas assez. Si la sable est trop “cru”, coupez le avec un sable “gras” et s’il est trop “gras” (trop de fines) coupez le avec un sable “cru”#
# : pour “Sable Gras” et “Sable Cru” voir le lexique à la fin du tableau des dosages.

ALORS CORRIGEZ, TESTEZ À NOUVEAU ET VOUS TROUVEREZ

LE BON DOSAGE, CELUI QUI CORRESPOND À VOS CONDITIONS.

Bon travail

Prochain bonus envisagé  :  La liste des matériaux de base
chaux, marbre, talc, adjuvants ...
avec les normes, où les trouver, comment les choisir ...
ça vous intéresse ?

 

Si vous avez aimé, vous pouvez partager avec ....
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

8 réflexions sur “–”

  1. Je découvre ce soir ce merveilleux site, mais je vais devoir m’accrocher” je découvre depuis trois ans, en renovant cette maison, la chaux H et l’aérienne, un autre blog parle de chaux platre, que j’ai bien envie de tester pour l’usage qui suit : j’ai des volets bois 2m de haut, ancienne maison 19e en pierres. les encadrements ont été réparés au ciment, ou un mélange, et peint, je gratte la peinture et je dois réparer , la pommelle du bas de mon volet, qui bougeait, quand j’ouvrais et fermait mon volet car la réparation lachait, voilà, elle a laché. Je vois que la partie dans le mur a été fixée avec un boulon dans le ciment, donc actuellement, le morceau reste fixé à la piece métal. enfin, depuis deux jours, j’ai condamné en position ouverte mon volet, et je cherche de l’aide Il va m’en falloir sur place pour démonter le volet, qui est en rez de chaussé sur élevé.
    De toute façon, j’aurais d’autres pierre à réparer, tous les encadrements sont en pierre blanche, tendre, je suis tellement heureuse d’apprendre. Je n’ai que des reprises, le gros oeuvre est en très bon état, Fumel, limite lot, vallée du lot, (si quelqu’un connait). Un maçon, (trop cher pour moi), m’a dit que c’était de la belle pierre,
    Merci donc de m’expliquer dans quel ordre je dois procéder pour réparer ma pierre( il en manque un morceau au moins grand comme une grande main, et encore plus épais) et resceller ma pommelle, bien sur, il faudra laisser sècher la réparation avant de reposer le volet dessus, Exposition ouest, donc plein soleil l’aprèm, mais à 2 m du sol, et sol très permeable, pas de remontée d’humidité.

  2. PHILIPPE30320

    Bonjour
    je ne vois pas en quoi un scellement de gong ( 0.05 X 0.05 X 0.15 maxi ) peut gêner l’échange gazeux d’une pierre puisque ce “bouchon” n’a rien a voir avec reste
    en fait si vous sceller votre gong avec un “produit” étanche et qu’il ne favorise pas l’échange gazeux votre fer ne rouillera pas et ce n’est que mieux !!!!!
    pour preuve : regardez les scellement en général des volets qui sont eux très exposes TOUTES ou presque les pierres sur les anciennes ouvertures sont éclatees
    je parle en connaissance de cause je suis tailleur de pierre
    de toutes façons il faudra que le fer soit protégé contre l’humidité donc la rouille !!
    bon courage
    PHILIPPE

  3. steph giroud

    Bonjour,
    Je comprends dans votre propos qu’un mortier formulé avec 100% de NHL3.5 bloquerait la respiration.
    Je partage ce point de vue (par rapport à l’utilisation d’une chaux aérienne) mais du coup pourquoi préconiser justement (dans le tableau de recettes) 100% de NHL3.5 en garnissage de joints entre pierres ?
    Je souhaite rejointer les pierres (face intérieure pour la garder apparente) d’un mur nord qui sera isolé par l’extérieur en bottes de pailles (abrité car donnant dans une remise). Je cherche donc à ce que la migration de vapeur d’eau se fasse “naturellement” dans un sens ou dans l’autre …
    Je pensais donc plutôt utiliser une CL90. Merci si vous avez le temps de m’éclairer et bravo pour tout ce travail !!!

    1. La NHL 3,5 ne bloque pas la respiration des murs mais elle “perspire” moins qu’une chaux aérienne, moins qu’une NHL 2 mais mieux qu’une NHL 5. Dans les joints le mortier est parfois en forte épaisseur et l’air a du mal à entrer pour carbonater une chaux aérienne (en poudre). Une chaux NHL 2 ou 3,5 est donc conseillée. Dans votre cas (isolation en bottes de paille côté extérieur) une NHL 2 sera adaptée surtout qu’elle n’a pas à subir l’exposition à la pluie.

  4. Bravo pour cette description précise, et les éléments d’information mis a disposition.
    malheureusement je n’ai pas trouvé ou su chercher au bon endroit ma réponse. Il ya bien des informations sur les facades et enduits mais pas sur les volets ou accroches dans la pierre.
    Je suis débutant et souhaite résoudre mon problème qui est très simple,
    J’ai un gond de volet qui a sauté . Il était dans une pierre de tuffeau et je souhaite effectuer le rebouchage de la cavité avec ….. un mortier je suppose, mais lequel et constitué de quoi , chaux aérienne ou hydraulique … poudre de pierre de tuffeau…
    pouvez vous m’aider
    par avance merci

    1. Bonjour
      Vous avez raison de vous méfier du ciment mais le prompt entre 25% et 30% du volume de liant (à la place de la NHL) ne bloque pas la respiration, par rapport à un mortier qui serait à 100% de NHL 3,5 (chaux hydraulique).

      Exemple : un mortier composé de 4 seaux de chaux NHL pour 10 seaux de sable n’est pas plus poreux qu’un mortier composé de 3 seaux de chaux NHL + 1 seau de prompt … pour 10 seaux de sable.

      (étude de Vicat) > http://ateliers.paysage.free.fr/prompt.htm

      et pour les mortiers pierre, voir l’article > https://blog-patrimoine-facades.com/restaurer-la-pierre-de-taille/
      La difficulté c’est d’éviter que le fer rouille. Ca suppose en général de l’enrober d’un mortier étanche (à base de ciment prompt ou un mortier spécial dopé à la résine, comme les mortiers vendus pour réparer les bétons éclatés par les fers rouillés).

Pour saisir un commentaire c'est ici ⤵

%d blogueurs aiment cette page :