Techniques

TAGS et ANTI TAGS

.

.Que faire si vous avez un tag, sur votre façade en pierre de taille ou votre enduit à la chaux ?

Je vous résume ici la conclusion d’une série d’essais que je viens de terminer pour trouver un procédé ANTI-TAGS efficace sur les supports fragiles du patrimoine, la pierre de taille et les enduits à la chaux.

Le 1er constat c’est qu’à moyen terme les produits de protection anti-Tags ne marchent pas, pour une raison évidente …

Des enduits fins, très fins.


enduit finAutant le dire tout de suite, il n’y a pas de définition claire de l’expression “Enduit fin”
. Certains désignent par “enduit fin” un enduit qui fait entre 5 et 8 mm d’épaisseur, mais dans ce cas c’est tout simplement un enduit de finition.

Ma définition de l’enduit fin est différente : 

Je désigne par enduit fin un enduit dont l’épaisseur se règle sur l’épaisseur du grain de sable. La charge (le sable) peut-être du marbre concassé ou du sable à sabler double zéro ou triple zéro dont les grains sont inférieurs à 0,25 mm mais quel est leur intérêt ? …

Panorama des techniques à la chaux

Les joints de terre crue sont fréquents.
Les joints de terre crue sont fréquents.

Pour savoir quelles techniques à la chaux sont adaptées à la mise en valeur de votre bâti “ancien”, il faut connaître le type de mur à entretenir et les techniques régionales de référence.

A part les pans de bois et les régions de briques crues ou cuites, le bâti ancien est composé majoritairement de murs en pierres.

(dans ce blog “bâti ancien” = construit sans ciment = souvent plus de 100 ans = murs respirants)

Stucs en stock

stuc mobile

Le stuc c’est la star. Avec lui on copie l’aspect lisse et brillant du marbre.

A l’origine c’est le Marmorino composé de 1 volume de chaux en pâte et 1 volume de marbre concassé, sans adjuvant. Le stuc que je vous propose de réaliser sera adjuvanté mais avec des produits sains (non dérivés du pétrole).

Avec cette formule vous maîtrisez la fabrication d’un stuc pour un prix dérisoire. Vous le teintez comme vous voulez et vous avez un produit sain qui ne pollue pas l’air de votre maison. …

COULEURS TERRES en façade

Vidéo1
Vidéo 1/2 – (16mn)

.

Qui n’a pas admiré la couleur des terres naturelles
sur les façades anciennes ?

.

.

 

Vidéo2
Vidéo 2/2 – (10mn)

Et toujours la même question : Pourquoi ces terres sont elles aujourd’hui absentes des façades ?

Les enduits industriels ou les peintures copient ces teintes mais il y manque “un presque rien” un “je ne sais quoi” qui fait toute la différence entre les couleurs des vraies terres et les pâles copies.

L’oeil ne s’y trompe pas.

Si vous êtes convaincus de l’intérêt esthétique des terres naturelles prélevées dans l’environnement, nous allons voir quelques techniques qui permettent de redonner aux enduits composés de chaux et de sable, les nuances des terres naturelles.

Je n’aborde pas ici la question des enduits à la terre, ni la question des enduits sur les murs en terre crue. C’est une autre question que de nombreux constructeurs en terre crue connaissent mieux que moi. Vous trouverez des informations sur le site de ATOUTERRE.
 

DES JOINTS de caractère … comment bien rejointer

J1
On parle de “Joints pleins” quand les joints sont au nu des pierres.

Trois articles liés à lire de préférence dans cet ordre :

1 – “Murs, murs

2 – “Enduire ou laisser le mur à nu

3 – “Des joints de caractère“.

La réalisation de joints ne pose pas de problème particulier alors comment expliquer que les joints soient si souvent mal réalisés, techniquement inadaptés ou inesthétiques ?

.

La fiche conseil “Enduire ou laisser le mur à nu” vous a déjà aidé à choisir l’option en accord avec votre construction.

Vous savez pourquoi votre mur peut rester apparent, simplement rejointé, nous allons voir comment réaliser des joints de caractère.

Enduire ou rejointer et laisser le mur à nu ?

Trois articles liés à lire de préférence dans cet ordre :

1 – “Murs, murs

2 – “Enduire ou laisser le mur à nu

3 – “Des joints de caractère“.

Qui voudrait cacher ces matériaux ?
Qui voudrait cacher ces matériaux ?

C’est le “To be or not to be” de la façade. Etre ou ne pas être à nu ? On se pose souvent cette question quand les travaux approchent.

Sous l’enduit il y a des pierres, des briques, un pan de bois, de la terre crue, parfois du plâtre. Le moment est venu de décider. Allons nous enduire ou laisser ces beaux matériaux apparents ?

Nous allons voir qu’il faut commencer par regarder en face nos à préférences, nos “à priori”. Nous avons envie de voir le mur, la richesse d’aspect des matériaux d’origine, mais nous savons aussi que l’enduit apporte une protection parfois indispensable. Alors que faire ? To be or not to be ?

Murs, murs

Trois articles liés à lire de préférence dans cet ordre :

1 – “Murs, murs

2 – “Enduire ou laisser le mur à nu

3 – “Des joints de caractère“.

309E 300

Nous allons parler de murs qui étaient là avant nous. De murs qui ont au moins un siècle, faits de matériaux assemblés par des maçons, murs de pierres, de terres crues ou cuites, de pans de bois.
Pour monter ces murs les maçons ont utilisé un mortier de hourdage souvent en terre crue. On gardait la chaux, trop chère, pour l’enduit.

Chaque mur se caractérise par les matériaux employés, par le mortier de hourdage, par sa fonction porteuse le plus souvent mais dans le pan de bois on distinguera la structure porteuse et les matériaux de remplissage, calés entre les pièces de bois de la structure. …

Un enduit adapté aux supports anciens : Portrait robot

titre

Quand j’ai commencé à travailler sur les façades des centres anciens j’ai cherché comme tout le monde des informations fiables et à l’évidence il y en avait peu.

Les artisans qui maîtrisent ces techniques écrivent rarement et ceux qui écrivent, en général ne pratiquent pas.

A propos des enduits un principe était énoncé systématiquement “il faut adapter l’enduit au support ancien“. Les évidences c’est bien mais savoir comment les mettre en pratique c’est mieux.

J’ai alors proposé une recherche pour répondre aux 3 questions soulevées par cette phrase :

  • Quels supports ? => Comment caractériser les supports anciens ?
  • Quels enduits ? => Caractériser les enduits anciens qui ont bien tenu pour savoir quels enduits faire aujourd’hui.
  • Quel rapport rechercher entre les caractéristiques du support et celles de l’enduit ?

Cette recherche a permis d’établir le “PORTRAIT ROBOT D’UN ENDUIT ADAPTÉ AUX SUPPORTS ANCIENS”.

Le mortier Romain

Le béton Romain à l’eau de mer, le secret pour réduire les émissions de carbone ?

Les bétons Romain ont fait leurs preuves. Il ont tenu  2000 ans. Il y a 25 ans environ, une  thèse financée par le CEA cherchait déjà à percer le secret de ces bétons pour confiner des déchets nucléaires. Des scientifiques de Berkeley viennent de découvrir les propriétés qui rendaient ce béton Romain “durable et soutenable”.

MR0
Une carotte de béton Romain (chaux et pouzzolane)
après 2000 ans sous l’eau de mer.

Ce ne sont pas les fabricants de chaux qui ont découvert ce secret mais c’est normal puisqu’ils ne le cherchaient pas. On a cru découvrir le secret “perdu” du béton Romain au XIXeme quand on a compris la différence entre une chaux aérienne et une chaux hydraulique (Vicat) mais ce n’était pas ça le secret. Puis le CEA a étudié les mortiers Romains pour voir s’il pourraient tenir nos déchets radioactifs au chaud 2000 ans. (Thèse Détrichet) …

L’eau de chaux

Prenez 1 Kg de chaux vive, jetez la dans 3 litres d’eau (écartez vous le temps de la réaction) et laissez reposer. Le lendemain penchez vous sur le seau. Vous verrez au fond … la chaux en pâte, blanche, et au dessus … une eau transparente, l’eau de chaux.

ec1
La surface de l’eau de chaux cristallise au contact de l’air.

A la surface de l’eau, un film de matière solide se casse dès qu’on le touche.

Cette pellicule translucide se forme par réaction de l’eau de chaux avec le gaz carbonique de l’air. (l’hydroxyde de calcium en suspension dans l’eau de chaux se carbonate au contact de l’air)

Au fond du seau la chaux en pâte commence son lent mûrissement. …

Restaurer la pierre de taille

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

La pierre de taille des encadrements, des parements et des moulures se dégrade pour diverses raisons.

– Des remontées d’humidité trop fortes en pied de mur

– Une concentration de l’humidité sur les encadrements à cause d’un enduit ciment qui empêche la sortie de l’humidité sur l’ensemble du mur.

– Un sablage qui a enlevé le calcin

.

– Une pollution acide qui se concentre et dissout le calcaire.

.

Nous allons voir comment réparer une pierre de taille dégradée en surface. …

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Les enduits graissés

Un enduit graissé ne se voit pas tout de suite. On peut le confondre avec un stuc usé qui aurait perdu son brillant.

Pour le reconnaître il faut s’approcher, regarder de prés, de très prés. Les grains de sables affleurent à peine pris dans une gangue difficile à rayer avec l’ongle.

L’enduit graissé, comme le badigeon usé laisse affleurer les grains de sable de l’enduit.

Les badigeons aussi laissent parfois affleurer les grains de sable, plus ou moins, à un moment de son érosion le niveau du badigeon est le même que celui de l’enduit graissé ; à fleur des grains de sable, mais sous l’ongle le badigeon est plus tendre.

Les enduits fouettés au balais

De nos jours, les enduits fouettés s’observent principalement en milieu rural et dans certaines cours intérieures des îlots des centres anciens. Autrement dit en tout lieu où, souvent faute d’argent, on a oublié de les remplacer par un enduit ciment au cours du XXème siècle.

Les enduits à la chaux revenant tout à la fois sous forme de mode et d’évidence technique, nous prêtons à nouveau l’oeil aux vieux enduits à la chaux, parmi lesquels les enduits fouettés.

Nous allons voir quelles sont leurs particularités, leurs emplois, leurs aspects de finition.

 Sommaire

1. Rôle des enduits fouettés

2. Reconnaître un enduit fouetté

3. Décors associés

4. Dosages

5. Matériaux utilisés

6. préparation du mortier

7. Application de l’enduit

8. Exemples de mortiers

9. Exemples d’applications

.

Choisir un enduit à la chaux

On attend d’un enduit qu’il décore et protège durablement les murs, mais quel enduit ? Est-il adapté au support et quelle finition choisir ?

Un enduit de plus de 2000 ans à Délos.

.

Quelles différences entre un enduit prêt à l’emploi et un enduit réalisé par le maçon sur chantier ?

Dans quelles situations faut-il préférer un enduit à la chaux ou au ciment ?

Dans cette fiche conseil nous avons essayé de répondre à ces quelques questions quand les travaux concernent le bâti ancien.

(Sommaire détaillé à la fin de la fiche)

.

DIAGNOSTIQUER / CHOISIR / RÉALISER Pour faciliter la prise en compte de ces recommandations nous vous proposons un parcours en 3 étapes.

.

1ère étape – DIAGNOSTIQUER : On part d’une situation réelle, votre chantier. Quel est l’état et le type de support ? Cet état des lieux doit vous permettre d’évaluer les désordres et les travaux adaptés.

.

2ème étape – CHOISIR : Des choix techniques ou esthétiques se posent. Nous pointerons les avantages et inconvénients des différentes solutions.

.

3ème étape – RÉALISER : A partir des recommandations de cet article vous avez choisi un enduit adapté à votre situation, un aspect de finition et un mode de coloration. Dans la fiche conseil “Réaliser un enduit à la chaux” nous décrirons les étapes de la réalisation d’un enduit à la chaux adapté au bâti ancien et réalisé sur chantier par le maçon.


Les peintures au silicate

silicate carcasonne
Au pied de la cité de Carcassonne, la “Cité de la création” a peint cette enluminure … sur un mur de soutènement.

.

Il y a deux peintures minérales. La plus connue, le badigeon de chaux, et l’autre, le silicate de potassium.

Le liant de la peinture silicate est minéral comme le badigeon de chaux, donc mat, stable aux UV, non élastique et non toxique. Un peu le contraire des peintures dérivées du pétrole, toxiques et élastiques quelque temps, le temps que les UV fassent leur travail de sape.

Tout commence au XIXeme quand Louis 1er de Bavière a voulu appliquer en Allemagne les badigeons de chaux vus en Italie.

Sous le climat Allemand les badigeons ne tiennent pas longtemps. La recherche d’un aspect minéral proche des badigeons a conduit il y a 125 ans à la mise au point des silicates de potassium par “Keim” aujourd’hui encore leader de cette technique.

En Allemagne dans les crèches les peintures au Silicate sont obligatoires pour garantir la santé des enfants. En France on continue parfois à tartiner de PVC les sols des crèches.

Les peintures silicates sont adaptées à tous les supports minéraux, pierre de taille et enduits jusqu’au béton banché.

Badigeon, eau forte, colature

Le badigeon de chaux est la star d’une grande famille, la famille des laits de chaux.

Avant lui, plus épais, plus rustique, il y a le chaulage à base de chaux vive éteinte en pâte. On l’utilisait pour désinfecter, pour donner un coup de blanc autour d’une fenêtre ou pour blanchir la maison au printemps, après les pluies de l’hiver.

Badigeon de chaux appliqué sur un enduit à la chaux sec.

Le chaulage c’est 1 volume d’eau pour 1 volume de chaux (en pâte de préférence mais aujourd’hui souvent en poudre).

Avec le badigeon on passe à 2 volumes d’eau et on ajoute des pigments et des adjuvants pour éviter le farinage.

On utilise aujourd’hui des adjuvants sains : Caséine, Savon et Méthyl cellulose. Nous verrons le rôle de chacun.

.

.

L’eau forte (“acqua forte”) est un badigeon dilué de 4 à 6 volumes d’eau pour 1 volume de chaux.

La patine pousse la dilution de 10 à 20 volumes d’eau pour 1 volume de chaux.

L’eau forte 2 se situe entre le badigeon 1 qui empâte le support et la patine 3
qui modifie la couleur sans cacher la texture de l’enduit.

Chaulage, badigeon, eau forte et patine composent la famille des “laits de chaux“. Elle a depuis quelques années une cousine, la colature (“colatura” en Italien). Comme le badigeon elle associe 1 volume de chaux à 2 volumes d’eau mais on y ajoute 1 volume de marbre en poudre. Ca la rend plus couvrante, plus stable tout en gardant l’aspect nuancé du badigeon. Peu à peu la colature vole la vedette au badigeon qu’elle rend plus stable tout en gardant ses qualités.

On peut aussi dire que la colature est un stuc dilué ,sans talc, ou un badigeon avec une charge (le marbre). Elle est en effet à mi chemin entre ces deux illustres précurseurs.

%d blogueurs aiment cette page :