Terre crue

Construire en terre crue

Les constructions en terre crue m’ont toujours fasciné.
Ce sont des architectures durables à faible impact environnemental. 
Je n’ai pas assez de pratique pour vous donner des conseils fiables, mais pour commencer voilà quelques pistes …
En introduction, vous pouvez cliquer ici pour lire l’article du site « Permaculture Design » qui aborde …
Les principales techniques de mise en oeuvre de la terre crue … La bauge / L’adobe / Le pisé / Le torchis
La Brique de Terre Crue ou BTC
La construction Terre-Paille …
Pour aller plus loin je ne peux que vous encourager à acheter le livre « Bâtir en terre, du grain de sable à l’architecture ».
il est tout à la fois beau et scientifique, ce qui est rare,
et il présente de nombreuses approches du type « main à la pâte »
« Bâtir en terre » Ed Belin : « Du grain de sable à l’architecture« 

 

Livre : Bâtir en terre
La 1ere partie du livre montre diverses architectures en terre.
La 2eme partie est une approche scientifique passionnante des sables, des argiles, autrement dit des terres crues.

Quelques notions abordées à propos de la terre crue recoupent des notions utiles pour comprendre les techniques à la chaux.

 

Par exemple …

– La prise pouzzolanique 
 
– Les caractéristiques propres à la vraie chaux en pâte (pas la poudre mouillée)
 
– A la fin, du livre est abordée aussi la question de l’effet du sel sur les argiles et ça recoupe probablement l’effet du sel dans la prise pouzzolanique, parfois évoquée mais pas encore bien expliquée à propos des mortiers Romains.
 
Je n’ai jamais trouvé ces 3 questions clairement formulées dans le domaine des techniques à la chaux.
Et pour aller encore plus loin

si vous voulez vous former (gratuitement) suivez ce lien vers le MOOK

.
 
Mais il y a surtout des spécialistes comme cette Artisane, Sylvie Wheeler

COULEURS TERRES en façade

Vidéo1
Vidéo 1/2 – (16mn)

.

Qui n’a pas admiré la couleur des terres naturelles
sur les façades anciennes ?

.

.

Vidéo2
Vidéo 2/2 – (10mn)

Et toujours la même question : Pourquoi ces terres sont elles aujourd’hui absentes des façades ?

Les enduits industriels ou les peintures copient ces teintes mais il y manque « un presque rien » un « je ne sais quoi » qui fait toute la différence entre les couleurs des vraies terres et les pâles copies.

L’oeil ne s’y trompe pas.

Si vous êtes convaincus de l’intérêt esthétique des terres naturelles prélevées dans l’environnement, nous allons voir quelques techniques qui permettent de redonner aux enduits composés de chaux et de sable, les nuances des terres naturelles.

Je n’aborde pas ici la question des enduits à la terre, ni la question des enduits sur les murs en terre crue. C’est une autre question que de nombreux constructeurs en terre crue connaissent mieux que moi. Par exemple … Sylvie Wheeler

%d blogueurs aiment cette page :