HISTORIQUE des Mortiers de Chaux Vive, les "Hot Mix" par Nigel Copsey


Nigel Copsey
, l’auteur du livre « Hot Mixed Lime and Traditional Mortars »
est à l’origine d’une révolution.
On croyait avoir fait le tour des techniques à la chaux adaptées aux murs perspirants … Enduits 3 couches / rejointoiements / badigeons décoratifs / chaux aérienne ou hydraulique n’avaient plus de secrets pour les artisans « maîtres en leur métier »…

Livre de Nigel Copsey
 
Certes les artisans formés étaient encore trop peu nombreux et il restait bien du travail pour tenir à distance les enduits « tout prêts » adjuvantés qui déqualifient les maçons du patrimoine.
 
Mais voilà Nigel est arrivé. A force de regarder les vieux enduits et il s’est dit que ces nodules de chaux visibles dans les vieux enduits n’étaient pas un défaut mais la trace d’un mode opératoire. Les enduits du passé étaient formulés à partir de chaux VIVE.
 
Alors il a cherché des écrits, passé une thèse, travaillé avec des labos et surtout il a essayé, testé et validé des modes opératoires.
 
Modeste, il ne prétend pas tout savoir mais par sa pratique, par ses chantiers, il a démontré l’efficacité incomparable des techniques à la chaux VIVE, les fameux « Hot Mix ».
 
Mené en Ecosse et en Angleterre ces recherches et ces pratiques arrivent enfin sur le continent. Un vent nouveau se lève pour assécher les murs anciens. Venez le découvrir ici.
 
Ce forum est ouvert en priorité à vous, artisans maçons ou tailleurs de pierre, qui faites déjà des « Hot Mix ».
 
Votre enthousiasme vous fait souvent dire qu’un retour en arrière est impossible quand on a essayé les mortiers et badigeons à la chaux VIVE.
 
Les architectes trouveront dans vos témoignages de quoi se convaincre de passer à l’action.
 
Bienvenue à toutes et tous ! 
 
Les murs perspirants humides vont pouvoir enfin respirer.

Luc Nèples

(Le recueil des pratiques à la « CHAUX VIVE » est hébergé sur le Blog « PATRIMOINE FACADES » qui aborde les techniques à la chaux adaptées aux murs perspirants du bâti ancien ou écologique)

Notions principales à propos des "Hot Mix" - Source : Nigel Copsey

Je vais reprendre ici les arguments principaux avancés par Nigel. Ces textes sont extraits du support utilisé par Nigel Copsey dans sa formation. Mes éventuels commentaires seront (en Italique et entre parenthèse).

L’objectif premier de ces extraits est de rassembler les arguments principaux qui peuvent aider les Architectes, Architectes des Bâtiments de France et Clients à évaluer le sérieux de la démarche. Les « Hot Mix » ne sont pas une mode passagère.

Résumé des principaux arguments : (Pour que la chaux vive aérienne soit bien éteinte elle doit monter à 100° ou plus. A cette condition le mortier aura le maximum de pores fines autour de 1 micron. Ces pores ont la particularité de tirer vers l’extérieur l’humidité du mur à mesure que la surface exposée à l’air s’assèche.  

Avec une chaux hydraulique, les grains plus gros induisent des pores plus grosses qui laissent entrer l’eau mais n’ont pas la capacité à la tirer vers la surface. 

Contrairement à ce qui est souvent dit, l’humidité des murs ne sort pas des murs sous forme de vapeur d’eau mais sous forme d’eau liquide, car la vapeur se condense sur les parois des pores du mortier. Il en découle que les hydrofuges des enduits industriels bloquent cette eau liquide à l’intérieur. Les entraineurs d’air qui créent des bulles ont aussi un effet négatif sur la circulation de l’eau liquide dans les pores fines de la chaux aérienne.)

Titre : Texte

Titre : Texte

Titre : Texte

Vous pouvez laisser un message ici

Prénom(Nécessaire)
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.