FAQ façades

Questions souvent posées … et réponses

J’ai une maison ancienne, qui peut me conseiller et me dire si les travaux que j’envisage sont adaptés ?

  • Dans tous les cas vous pouvez vous adresser au CAUE de votre département (Conseil en Architecture Urbanisme et Environnement). Cherchez les coordonnées du CAUE de votre département (cliquez sur la carte de votre région) et prenez rendez-vous avec un architecte conseil, il vous aidera gratuitement à faire le point. Apportez des photos, imprimées ou sur clef USB.
  • Si votre construction est dans un site protégé vous pouvez aller au STAP de votre département. C’est le “Service Territorial de l’Architecture et du Patrimoine”, autrement dit le “repère” de l’ABF (Architecte des Bâtiments de France). Un collaborateur vous recevra sur rendez-vous. Apportez aussi des photos imprimées. Si possible faites le point avant avec le CAUE et affinez avec le STAP. Ils sont surchargés de travail. Il faut être précis, concis et si possible avoir déjà corrigé les grosses erreurs de votre projet initial.
  • Lien CAUE  : http://www.fncaue.fr /
  • Lien STAP : Recherchez sur internet ” STAP + N° de votre département” 

 

Comment trouver un artisan capable de réaliser des travaux adaptés à ma maison et à sa façade ancienne ?

  • Prenez le temps de préciser votre projet. Il doit être cohérent et vous pouvez déjà le décrire avec l’aide du CAUE (voir ci-dessus). Le CAUE vous donnera peut-être quelques noms, mais en général ils évitent, pour ne pas être accusés de favoritisme.
  • Demandez au CAUE au moins des adresses de chantier pour voir de bons exemples de réalisations avec des techniques proches de celles dont vous avez besoin. Le propriétaire vous dira s’il est content de l’artisan qui a réalisé ces travaux.

 

___________________________

Petit rappel : maison “ancienne” = murs qui respirent = sans ciment

= en général + de 100 ans.

Si vous avez aimé, vous pouvez partager avec ....
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

9 réflexions sur “FAQ façades”

  1. Bonjour,

    (je crois que mon premier commentaire n’a pas fonctionné..)
    Je suis une ancienne de la licence Pro AATRE de Montpellier et je suis passée également par l’EEAM d’Albi. Nous nous sommes déjà croisés. Je travaille maintenant à mon compte et réalise enduits et peinture. J’ai une question particulière concernant un chantier d’enduit chaux que j’ai réalisé il y a 8 mois. Il y a peu, ma cliente me dit que dans un angle, juste au dessus de sa crédence de cuisine, elle voyait un peu de noir, comme de la moisissure, sur l’enduit. (j’ai badigeonné l’enduit, pour terminer, avec un hydrofuge/oléofuge pour façade pierre et enduit)
    En grattant, elle me dit que l’enduit s’est enlevé sur 1cm2. J’ai automatiquement pensé à une mauvaise accroche de l’enduit ou une mauvaise carbonatation. Mais les alentours ne semblent pas en souffrir, ni sonner le creux. Le support était difficile, c’est une vieille maison avec du plâtre, du ciment, des moellons, de vieilles canalisations. Nous avions enlevé tout ce qui était possible de faire sauter, puis rebouché à la NHL, projeté un gobetis sur les ciments restants et fini par un enduit fin. Trois jours plus tard, elle me dit que des petits vers blancs (ceux des cadavres en décomposition et des fruits pourris) sortent du trou…!
    Avez-vous déjà vu cela? Se pourrait-il qu’il y ai quelque chose en décomposition dans le mur, derrière la crédence de cuisine peut-être (neuve aussi) qui provoque cela et abime l’enduit? Ou est-ce autre chose? Comment pourrais-je résoudre ce probleme?
    Je n’ai pas encore vu le trou, car j’ai déménagé et dois m’y rendre ce mois-ci.
    Je vous remercie par avance de vos réponses, si vous en avez!

    1. Bonjour
      Je n’ai jamais entendu parler de ce type de problème. S’il y a des vers il devait y avoir dans l’enduit une matière qui s’est décomposée. Ca explique le trou à l’endroit de cette matière. La chaux est bactéricide elle ne peut pas être la cause. Une petite reprise devrait suffire. (je n’ai pas vu le 1er message j’étais à l’étranger)
      Si vous observez autre chose, dites le moi.
      Merci

  2. Bonjour,
    Je n’ai pas encore commencé ma peinture à la chaux. Comme vous l’avez dit ,il faut faire attention au support.
    En fait voici mon problème:
    J’ai un studio que je veux peindre à la chaux aérienne sous forme d’une mince couche de colature (chaux aérienne + poudre de marbre + ingrédients (comme vous me l’avez indiqué ) . Toutefois, ses murs intérieurs sont enduits et talochés au mortiers batard ( chaux + ciment + sable). mais certaines parties de ces murs sont enduits au mortier de ciment uniquement ‘taloché), ce sont les bandes adjascentes aux cadres des fenêtres, des portes, des placards, et toutes les surfaces des piliers.
    Or, la peinture à la chaux aérienne nécessite un support au mortier de la chaux .et comme il n’est pratique de refaire ces retouches en ciment avec du mortier à la chaux ( ça va sortir en relief)
    Quelle préparation faut-il faire sur les murs pour que la peinture à la chaux adhère convenablement?
    Pouvez-vous me renseigner?
    A ce propos, généralement toutes les parties que je vous indiquées ci-dessus sont faites comme je vous l’ai indiqué au mortier de ciment taloché car il est plus solide et convient bien pour ces zones assez sollicités mécaniquement et en plus il protège la charpente métallique contre la corrosion.
    merci
    inalij

  3. Bonjour,
    1) Je suis à l’etranger et je ne peux pas importer les predoses ST
    Serait-il possible de m’expliquer comment les realiser moi-meme?
    2) Quelle est la difference entre stuc , badigeon,enduit fin, enduit de lissage , enduit de finition?
    3) Quel enduit de finition à la chaux aérienne éteinte utilisé et traité ou non ( à la cire par exemple) pour pouvoir recevoir d’autres couches (d’entretien) de peinture quelconque et en particulier la peinture à la chaux aérienne éteinte au rouleau( genre badigeon)
    4) Quel(s) ingredient(s) qui peut assurer le non farinage et le non faiençage.
    Merci
    inalij

    n.b: j’ai souhaité choisir la page blog , mais elle concerne l’ancien!

    1. Bonjour, voilà quelques réponses à vos questions. Tout d’abord, le blog concerne le bâti ancien mais ces techniques s’appliquent à 100% sur le bâti écologique et en partie sur les supports moins respirants, à condition de gérer l’interface (à préciser si besoin, en fonction du support sur lequel vous souhaitez appliquer le badigeon).

      Je vous propose de partir de la FORMULE DE BASE de la LA COLATURE (= badigeon amélioré) :
      – 1 seau de chaux aérienne
      – 1 seau de marbre “impalpable (on ne sent pas de grain entre les doigts)
      – 2 seaux d’eau (minimum et même 3 ou 4 si ça sèche trop vite)
      – 1 KG DE PRÉDOSE (ou son équivalent décrit ci-dessous)

      Avant de mettre l’eau on mélange tout à sec (chaux + marbre + adjuvant ( adjuvants = prédose ou les 3 produits ci dessous)

      ON PEUT REMPLACER le Kilo de PRÉDOSE par …

      – 800 g de marbre impalpable
      – 50g de caseine lactique
      – 100g de colle à papier peint (méthyl cellulose)
      – 25g de savon en poudre. (si vous n’avez pas de savon de l’industrie, en poudre sèche, vous pouvez le remplacer par du savon liquide (à ajouter dans l’eau), de type Teepol.

      2) Quelle est la difference entre stuc , badigeon,enduit fin, enduit de lissage , enduit de finition?

      Si on prend comme référence la formule de la COLATURE ci-dessus, par comparaison on peut dire :
      Pour le STUC on remplace la moitié du marbre par du talc pour pouvoir le faire briller et on l’applique avec un plantoir inox (voir outils sur ce blog)

      BADIGEON on ne met pas de marbre et on applique avec une brosse à badigeon comme la colature.

      ENDUIT FIN on remplace le marbre par un sable FIN . Selon l’aspect recherché on peut mettre un sable dont les grains sont inférieurs à 0,3 mm ou inférieurs à 0,5 mm ou inférieurs à 1 mm.

      ENDUIT DE FINITION = sable jusqu’à 2 mm en général mais on peut avoir des sables plus gros si besoin.
      FINITION signifie qu’il ne sera pas recouvert par un autre, c’est lui qui se voit = il doit avoir un aspect maîtrisé alors que les couches de dessous seront cachées par lui.

      3) Quel enduit de finition à la chaux aérienne éteinte utilisé et traité ou non ( à la cire par exemple) pour pouvoir recevoir d’autres couches (d’entretien) de peinture quelconque et en particulier la peinture à la chaux aérienne éteinte au rouleau( genre badigeon) ?

      S’il y a de la cire, il faut la gratter avant d’appliquer un badigeon. Les badigeons ont besoin d’un support poreux. Sinon il faut ajouter des résines pour le coller mais je parle ici de mélanges sains, sans résines.
      Autre précision, NE JAMAIS appliquer un badigeon de chaux au rouleau. La brosse va très vite mais surtout elle pose 4 fois plus de matière sur le mur. Le rouleau impose de passer 4 fois plus. Aucun gain de temps.

      4) Quel(s) ingredient(s) peut assurer le non farinage et le non faïençage.

      Contre le farinage, la prédose ou la caseine de la formule ci-dessus.
      Le faïençage est sans rapport avec les adjuvants. Il peut-être lié à différentes causes :
      – un sable qui contient trop de fines (fines = terre ou particules inférieures à 1/100 de mm. Chercher un sable mieux équilibré ou mélanger 2 sables (un cru et un gras),
      – à trop d’eau dans l’enduit (ajoutez du savon permet de mettre moins d’eau)
      – à une épaisseur trop importante (affaissement de l’enduit à la chaux pendant le séchage)

      1. Merci pour la réponse,
        Une precision , concernant la colature :
        1) je dois remplacer la dose ST par les “adjuvants = prédose ou les 3 produits ci dessous” et vous donnez 4 composants:
        – 800 g de marbre impalpable
        – 50g de caseine lactique
        – 100g de colle à papier peint (méthyl cellulose)
        – 25g de savon en poudre.
        Est ce les 800 g de marbre impalpable exclus ? Car (? ) j’utilise, de toute maniere, le marbre impalpable dans la preparation de base (1 seau de marbre impalpable )+……

        2) Ailleurs sur votre site vous préconisez l’ajout du sel d’alun.
        Merci

        1. Il y a 3 adjuvants et le marbre est là seulement pour prémélanger le méthyle cellulose qui ferait des grumeaux si on le jette dans l’eau. Il faut toujours le mélanger à sec à la chaux et au marbre. Les 800g ne sont pas indispensables mais ils exmpliquet pourquoi la prédose fait 1 Kg alors qu’il n’y a que 175g d’adjuvants.
          Le sel d’alun s’utilisait dans les formules il y a 25 ans. On n’en met plus et ça marche. On ne savait pas trop à quoi il sert. La caséine joue le rôle de fixateur, le savon facilite le mélange des pigments et le méthyl évite un séchage trop rapide. Sur un support de porosité un peu faible on peut augmenter la darde d’adjuvants de 50%. Toujours faire un essai quand le support semble faiblement poreux. Le badigeon implique un support poreux et un mur sans humidité. Si le mur est humide le badigeon tiendra moins longtemps, mais on peut garder la préparation. Elle se conserve si le seau est fermé (si l’eau ne s’évapore pas).

          1. Bonjour,
            Je n’ai pas encore commencé ma peinture à la chaux. Comme vous l’avez dit ,il faut faire attention au support.
            En fait voici mon problème:
            J’ai un studio que je veux peindre à la chaux aérienne sous forme d’une mince couche de colature (chaux aérienne + poudre de marbre + ingrédients (comme vous me l’avez indiqué ) . Toutefois, ses murs intérieurs sont enduits et talochés au mortiers batard ( chaux + ciment + sable). mais certaines parties de ces murs sont enduits au mortier de ciment uniquement ‘taloché), ce sont les bandes adjascentes aux cadres des fenêtres, des portes, des placards, et toutes les surfaces des piliers.
            Or, la peinture à la chaux aérienne nécessite un support au mortier de la chaux .et comme il n’est pratique de refaire ces retouches en ciment avec du mortier à la chaux ( ça va sortir en relief)
            Quelle préparation faut-il faire sur les murs pour que la peinture à la chaux adhère convenablement?
            Pouvez-vous me renseigner?
            A ce propos, généralement toutes les parties que je vous indiquées ci-dessus sont faites comme je vous l’ai indiqué au mortier de ciment taloché car il est plus solide et convient bien pour ces zones assez sollicités mécaniquement et en plus il protège la charpente métallique contre la corrosion.
            merci
            bou

            N.B
            Je m’excuse, j’ai fait une fausse intervention sur cette page. Au lieu de répondre à votre réponse, j’ai ajouté un commentaire ce qui fait il est visualisé en début de notre dialogue,alors qu’il constitue une suite des discussions précédentes.

          2. Le ciment est il un peu grenu en surface ou lisse ? Pour accrocher le badigeon a besoin d’un support poreux ou au moins qui accroche un peu.
            A l’intérieur ç’est suffisant pour accrocher mais à l’extérieur cette accroche mécanique sans porosité entrainerait une altérations plus rapide du badigeon sur les zones en ciment. A l’intérieur s’il y a déjà une petite accroche mécanique ça peut marcher. Par sécurité, on peut doubler la caséine de la 1ere couche sur les zones en ciment. L’autre solution c’est d’appliquer une résine acrylique mélangée avec un sable fin pour créer une accroche, mais on perd la porosité.
            Sur cette base vous pouvez faire un essai (en préparant de petites doses) attendre quelques jours pour voir si ça accroche assez sur le ciment. La chaux en pâte peut aussi améliorer l’accroche. Dites moi ce que ça donne. Pouvez vous m’envoyer une photo qui montre le ciment et l’enduit chaux ? (mon email est à la fin de la page contact, mais pour les échanges c’est mieux de laisser des messages à la fin de l’article pour que d’autres en profitent) Merci

Pour saisir un commentaire c'est ici ⤵

%d blogueurs aiment cette page :