Vous qui passez

Visiteur, passant curieux ou assidu, qui es tu ?

Si vous vous reconnaissez  dans les profils de cette arborescence, vous pouvez me le dire mais si vous n’y êtes pas dites le moi aussi, ça m’aidera à répondre à des besoins que je n’ai pas imaginés.

Et dans tous les cas, MERCI !

 

Cliquez sur cette image pour l'agrandir

.

Et pour laisser un commentaire … c’est juste en dessous.

 

Si vous avez aimé, vous pouvez partager avec ....
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 réflexions sur “Vous qui passez”

  1. Bonjour
    Je restaure (fais restaurer, en fait) une vieille maison du XVIIeme siècle en murs composé de petites pierres et de quelques belles pierre de parement.
    Après le toit Nous attaquons la façade et avons fait tomber l’enduit ancien, très dégradé.
    Nous souhaitons laisser les pierres apparentes et hésitons sur l’enduit prêt à l’emploi à utiliser pour opérer les joints. Mes lectures m’avaient fait entendre qu’il fallait gérer en plusieurs couches, et j’opterais plutôt pour le Belle Époque de PRB, qui est présenté comme adapté pour ce type de travaux sur bâti ancien mais des proches me recommandent le PRB bâticlair, un monocouche plutôt mis en avant pour le neuf.
    Pouvez vous m’éclairer ?
    Merci

    1. Bonjour
      Je ne connais pas ce produit mais dans tous les cas préférez le produit pour les supports “à joints friables” (= bâti ancien aux pierres hourdées souvent sans chaux). Pourquoi en plusieurs couches ? On remplit les joints avec le même produit. Recherchez aussi l’enduit qui a le module d’élasticité le plus bas (si possible < à 3000 MPa) et la perméance la plus élevée. Et laissez tomber les fabricants qui ne veulent pas vous donner ces infos. A part ça un mélange de 10 seaux de sable pour 4 seaux de chaux marche aussi très bien. Pas de produits pour les supports neuf à base de ciment.

  2. Bonjour,

    Je représente une association burkinabè qui travaille sur l’habitat durable en milieu sahélien. Dans ce cadre, nous travaillons avec différents matériaux tels que les blocs de latéritique taillés, le banco, les briques de terre compressée et la chaux. Celle-ci provient d’une petite production locale à Bobo-Dioulasso. Nous avons travaillé à l’amélioration de sa qualité pour un usage dans le bâtiment, mais sommes confrontés à sa production à partir du bois. Pour rendre la production plus respectueuse de l’environnement, nous avons lancé une étude de faisabilité pour la construction d’un nouveau four plus performant et utilisant des résidus agricoles comme combustible. L’étude est achevée, mais nous sommes à la recherche d’un spécialiste de la production artisanale de chaux pour nous aider à valider le modèle que nous souhaitons construire.
    Il y a quelques années, nous vous avions consulté à nos débuts et nous ne manquons de nous appuyer sur votre excellent travail pour améliorer nos connaissances et nos pratiques. Ainsi nous souhaiterions, à partir de vos compétences mais aussi de votre réseau, nous mettre en relation avec un expert qui pourra analyser notre étude et donner des conseils avisés. Par ailleurs, nous souhaitons pouvoir établir un partenariat et des échanges avec votre structure dans l’utilisation de la chaux afin de développer son utilisation dans la sous-région (Burkina, Mali et Niger). Je reste à votre disposition pour vous communiquer la documentation sur notre projet. J’espère avoir de vos nouvelles et l’opportunité d’échanger avec vous par mail de façon plus approfondie.
    Recevez mes salutations les plus cordiales.

    1. Bonjour
      Je fais passer votre email à un ami qui a déjà réalisé plusieurs cuissons. Dés qu’il me répond, je vous recontacte ou je vous mets en contact direct, selon sa disponibilité. Je veux bien recevoir la doc sur votre projet.
      Merci de répondre dans le blog pour pouvoir suivre nos échanges.

Pour saisir un commentaire c'est ici ⤵

%d blogueurs aiment cette page :